L’Espace Naturel Sensible du Bois de Montfée

Le Bois de Montfée est un Espace Naturel Sensible (ENS) de 142 ha situé sur les communes de Ternant et de Semezanges. Labellisé en 2017, cet ENS est géré par la Communauté de Communes de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges et l’Office National des Forêts, en partenariat avec les communes de Semezanges et Ternant et avec le soutien technique et financier du Conseil Départemental et de l’Europe.

Ce site au sol original est composé de deux collines presque entièrement forestières, séparées par un vallon accueillant pelouses et prairies. C’est un endroit idéal pour les balades !

Qu’est-ce qu’un Espace Naturel Sensible ?

Les ENS sont des sites labellisés par les départements qui hébergent des espèces animales ou végétales remarquables ou qui représentent un fort intérêt biologique et/ou paysager à l’échelle du département.

 En Côte d’Or, les 3 objectifs des ENS sont :

  • Préserver la faune, la flore, les habitats naturels et les paysages patrimoniaux de la Côte-d’Or ;
  • Accompagner les acteurs du monde rural porteurs de projets en phase avec les enjeux naturels de la Côte-d’Or ;
  • Sensibiliser les habitants à la richesse de leur patrimoine naturel.

La Côte d’Or compte neuf ENS, gérés soit directement par le Conseil Départemental, soit par un ou plusieurs autre(s) acteur(s), comme c’est le cas par exemple pour le Bois de Montfée.

Le Bois de Montfée

Un ENS à découvrir

D’ici quelques mois, un sentier pédagogique sera aménagé afin de vous apporter des renseignements sur la faune, la flore et l’histoire des paysages qui vous entourent.

A pieds ou à cheval, venez découvrir le Bois de Montfée le temps d’une promenade ou d’un footing !

Un sol acide original dans les Hautes-Côtes

Les Hautes-Côtes (délimitées à l’Est par la Côte Dijonnaise et au Nord et à l’Ouest par la vallée de l’Ouche) sont composées d’un sol essentiellement calcaire et donc au pH basique. Dans ce paysage, le Bois de Montfée est un site original car son sol est acide du fait de la présence de roches appelées « chailles ». En vous promenant dans cet ENS, vous pourrez donc y découvrir une faune et une flore diversifiées et atypiques sur le territoire car associées à un sol acide.

Des milieux qui abritent des espèces remarquables

La majorité du site est occupée par la forêt. Sur le plateau, la profondeur et la richesse du sol permettent une croissance importante des arbres, peu commune sur les Hautes-Côtes. Les magnifiques chênes du Bois de Montfée sont principalement dédiés à la production de bois d’œuvre de qualité. La présence de nombreux vieux et gros arbres fait de cette forêt un site  très favorable à la faune et la flore forestières : oiseaux, mammifères, insectes, champignons, mousses et lichens s’y développent. Parmi les espèces remarquables du site, on trouve le pouillot siffleur, un petit oiseau assez exigeant en matière d’habitat car il fréquente principalement les bois de vieux chênes et forêts de grands hêtres.

Au sommet de la butte de Montfée, sur le sol acide, une lande occupe l’espace situé sous les lignes électriques. La lande est un milieu composé de plantes basses comme les callunes et les genêts. On y trouve aussi de nombreux papillons, comme par exemple le Damier de la Succise qui y est particulièrement abondant. Sur le site, la lande subsiste du fait des travaux d’entretien réalisés sous la ligne et qui empêchent la forêt de la remplacer.

Dans le vallon, les boisements, pelouses et prairies forment une mosaïque de paysages. Ce vallon est très apprécié des oiseaux et des mammifères. Renards, chats forestiers, oiseaux et chauve-souris se concentrent sur les lisières pour chasser leurs proies.

Pour en savoir plus