Communauté de communes de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges
Communauté de communes de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges

Notre patrimoine naturel

Un territoire : 4 secteurs à forte identité

Le territoire de la Communauté de communes de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges s’étend sur deux petites régions naturelles : les plateaux calcaires à l’Ouest, culminant à plus de 600 m, structurés en gradins par des failles, et le fossé de la plaine de Saône à l’Est (autour de 200 m d’altitude). Dans le détail, on distingue 4 ensembles paysagers d’Ouest en Est :

La « Montagne », très forestière, correspond aux sommets des plateaux de Détain-et-Bruant et de Ternant.

Les « Hautes-Côtes », d’une altitude moindre (entre 300 m et 450 m) présentent un relief beaucoup plus marqué. Traversé par la vallée du Meuzin, ce secteur est constitué de grands versants argileux, de combes et de buttes, où se côtoient forêts, cultures céréalières, vignobles et pelouses.

La « Côte », rebord oriental du plateau, façonnée dans les calcaires durs du Comblanchien et creusées de multiples combes (vallées sèches issues de l’érosion). Les orientations variées des versants de ces combes forestières encaissées créent un contraste saisissant dans la végétation, entre forêts et pelouses.

–           La « Plaine de Saône » résulte de l’effondrement du fossé Bressan. Cette vaste étendue plane, entre le Jura et la Côte calcaire, présente des sols argileux et limoneux où l’on trouve des grandes cultures, de vastes massifs forestiers et des étangs.

Carrefour climatique, le territoire connait de fortes influences méridionales sur la Côte (avec notamment une sécheresse marquée accentuée par la géologie) et la Plaine. Ces influences, liées aux remontées d’air chaud le long du couloir de la Saône, sont encore plus marquées ici que plus au sud en Bourgogne. Ailleurs, le microclimat est plus continental et frais, en raison de l’altitude plus élevée et des reliefs des vallées.