Signature officielle d’un prêt vert pour la réhabilitation de l’école maternelle Roupnel

Mardi 5 avril, la Communauté de communes, représentée par son Président Pascal Grappin, a procédé à la signature officielle d’un « prêt vert » accordé par la Banque Postale, représentée par Maximilien Veillas, Directeur Territorial Centre-Est.

Acteur engagé auprès des territoires et dans la transition écologique, La Banque Postale a financé le projet de réhabilitation de l’école maternelle Gaston Roupnel de Gevrey-Chambertin avec un prêt vert de 440 000€. Offre de financement accessible aux entreprises, associations gestionnaires, collectivités territoriales, bailleurs sociaux, entreprises publiques locales de toute taille et sur tout le territoire, cette solution de « prêt vert » permet d’accompagner la Communauté de communes dans son projet en faveur de la transition écologique.

Pascal Grappin et Maximilien Veillas

 

Retour sur le projet de réhabilitation de l’école Roupnel

Le bâtiment de l’école Roupnel de Gevrey-Chambertin, qui datait des années 1970, a bénéficié d’une réhabilitation complète avec une mise aux normes techniques et fonctionnelles, ainsi que la création d’une cinquième classe et d’une vaste salle de motricité. Un des objectifs principaux de cette réhabilitation était de permettre de réaliser des économies d’énergie, notamment grâce à une nouvelle isolation, un changement de chauffage et de fenêtres, la mise aux normes de l’électricité…

Le montant total des travaux portés par le Service Commun Scolaire de la Communauté de communes s’élevait à 1 745 000 € HT, maitrise d’œuvre et équipement compris. Ils se sont terminés à l’été 2021. Avec ces travaux s’achève ainsi une opération de réhabilitation globale de l’ensemble du groupe scolaire initiée en 2013, dont la première phase concernait la réhabilitation de l’école élémentaire et du restaurant scolaire, déjà réceptionnés en 2019.

En plus du prêt vert de 440 000 € accordé par La Banque Postale, l’intercommunalité a eu recours à trois autres emprunts dans le cadre de ce projet : un autre à La Banque Postale pour la réhabilitation de l’école maternelle, d’un montant de 550 000 € et deux auprès de La Banque Populaire pour la partie école élémentaire, l’un de 400 000€ et l’autre de 260 000 €.

 

Les prêts verts, pour une finance plus responsable

Les projets des entreprises ou collectivités territoriales éligibles aux prêts verts doivent respecter les critères de la taxonomie verte de l’Union Européenne (ou les normes en vigueur pour les bâtiments). Ils concernent des projets liés aux domaines d’investissements tels que l’efficacité énergétique de la construction et de l’aménagement urbain, les énergies renouvelables, la gestion de l’eau et des déchets, la mobilité douce et les transports propres ou encore l’informatique et les télécommunications (neutralité carbone, réduction des émissions de gaz à effet de serre…).

 Il s’agit d’un financement vertueux où l’affectation doit être partie intégrante d’une liste d’actions définies en faveur de la transition énergétique dont l’impact est mesurable. Cela permet à des entreprises ou des collectivités territoriales, dont les montants d’investissements ne permettent pas d’accéder directement au marché des obligations vertes, d’opter pour une démarche de financement vert en cohérence avec le projet initié.