La Réserve Naturelle Combe Lavaux-Jean Roland

La Réserve Naturelle Nationale Combe Lavaux ‐ Jean Roland située en plein cœur de la Côte dijonnaise s’étend sur 510 ha sur les communes de Gevrey-Chambertin et Brochon. Créée en décembre 2004 pour sa richesse floristique remarquable et remarquée des botanistes depuis le XVIIe siècle, la Réserve naturelle est délimitée au Sud par la Combe Lavaux et au Nord par la combe de Brochon. Entre les deux, plus de 500 espèces de plantes qui constituent ¼ de la flore bourguignonne dont une espèce unique au monde : la biscutelle de Dijon.

Première Réserve naturelle de Côte d’Or, quatrième de la région Bourgogne, elle fait partie du réseau des 343 Réserves Naturelles classées. Le préfet de Côte d’Or a confié la gestion de la Réserve naturelle à la Communauté de Communes de Gevrey‐Chambertin et de Nuits-Saint-Georges, gestionnaire principal, et à l’Office National des Forêts (ONF), gestionnaire associé. La Communauté de communes de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges est chargée d’assurer la conservation du patrimoine naturel de la Réserve et de sa mise en valeur en application du plan de gestion. Elle assure la réalisation des études scientifiques, des travaux de gestion et des équipements, l’accueil, la maîtrise de la fréquentation, la pédagogie sur la Réserve et la gestion administrative et financière. Sous la responsabilité de la Communauté de communes de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges, l’ONF est chargé des missions de gardiennage et de surveillance de la Réserve naturelle, de l’encadrement et du suivi des travaux de gestion, et de la réalisation d’études scientifiques en milieux forestiers.

Pourquoi une réserve naturelle ?

Une réserve naturelle est un espace naturel protégé pour ses richesses faunistiques et floristiques identifiées comme étant rares, mais également pour ses habitats, son patrimoine géologique, l’eau, et les sols qui sont menacés de disparition ou de dégradation par des activités humaines. C’est dans ce souci de préservation que la Réserve Naturelle Nationale Jean-Roland-Combe-Lavaux a été créée en décembre 2004 et a été classée notamment pour sa richesse floristique exceptionnelle.

Qu’est-ce qu’une réserve naturelle ?

Territoire naturel remarquable qui doit contribuer au maintien et au bon état de conservation de la biodiversité et du patrimoine naturel. Les réserves naturelles ont trois missions : Protéger, gérer et sensibiliser.

Protéger

« 1 de 2 »

La mission fondatrice des réserves naturelles et de protéger le patrimoine naturel du territoire. Elle s’appuie sur une réglementation spécifique pour assurer la conservation des richesses qu’elle abrite et est définie par décret ministériel (n° 2004‐1363), qui prévoit l’ensemble des activités, interdites, réglementées et autorisées sur la réserve naturelle. Cette réglementation fait surtout appel au bon sens et au civisme.

Toute la réglementation de la Réserve Naturelle Combe Lavaux-Jean Roland (page à ouvrir)

Gérer

« 1 de 4 »

Les choix de gestion

C’est le cœur de métier des équipes des réserves naturelles, l’objectif est d’assurer le maintien ou l’amélioration de l’état de conservation de la faune, la flore et des habitats. La gestion d’une réserve naturelle s’appuie sur des connaissances scientifiques. Cette connaissance permet aux gestionnaires de définir des choix de gestion.

Les principaux choix de gestion de la réserve naturelle sont les suivants :

–                           Pour que la forêt retrouve ses lettres de noblesse, elle est aujourd’hui gérée en libre évolution

–                           Joyaux de la richesse écologique de la Côte dijonnaise, la superficie des pelouses calcaires a diminué de 50% en moins de 60 ans. Pour enrayer cette perte catastrophique de biodiversité, le choix a été fait d’entretenir par des actions de fauche ou par le soutien des activités agro-pastorales

–                           Permettre la pratique des activités de loisirs nature (sportifs, touristiques) en s’assurant qu’elles n’ont pas d’impact sur la biodiversité

Les travaux de gestion 

Les travaux de gestion sur la réserve naturelle sont divers et s’accordent avec les enjeux écologiques de chaque milieu. Par exemple, l’exploitation de pins noirs d’Autriche a été réalisée durant l’hiver 2016-2017. En effet cette essence introduite d’Autriche, et donc non originaires de nos forêts, essaime sur les pelouses entraînant une perte de biodiversité liée aux milieux secs. En complément de cette action de gestion, sur certains secteurs, un débroussaillage est effectué pour la réouverture de ces pelouses calcaires.

Sur des milieux plus ouverts, un pâturage extensif d’équins et de bovins a été mis en place afin d’entretenir les sites de la réserve. Cette activité pastorale était pratiquée historiquement, le paysage de la réserve naturelle était donc beaucoup plus ouvert qu’aujourd’hui. Il s’agit donc de soutenir une activité économique et historique en accord avec les enjeux du développement durable.

Les suivis scientifiques

C’est le cœur du travail de l’équipe et des scientifiques, étudier la faune, la flore et les habitats, cela permet de faire de nouvelles découvertes, et d’ajuster les actions de gestion : la Réserve est un véritable laboratoire à ciel ouvert.

Quelques exemples :

–                           L’inventaire des Syrphidés, mouche à l’allure de guêpe, faisant du surplace en vol, elles comptent de nombreuses espèces différentes, nous les capturons avec des pièges malaises – sorte de tente avec moustiquaire – pour mieux connaître les habitats de la Réserve et leur état de santé. En effet, chaque espèce de Syrphe est liée à un habitat particulier. En les étudiant on peut comparer la liste des espèces observées à celle des espèces attendues pour chaque type d’habitat, selon si le nombre d’espèces au rdv, nous savons si il est en bonne santé ou perturbé.

–                           L’inventaire des Carabes liés au bois morts permet de nous renseigner sur l’état des habitats forestiers. En nous basant sur leur présence et leur diversité, et en comparant des parcelles forestières exploitées à des parcelles qui ne le sont pas. Nous étudions le lien entre biodiversité, exploitation forestière et naturalité La naturalité décrit les conditions ou processus peu influencé par l’Homme. Ce concept permet d’évaluer l’état des écosystèmes et de leurs peuplements en mettant en valeur les aspects naturels ou peu artificialisés)

Sensibiliser

« 1 de 5 »

 

L’éducation à l’environnement et au développement durable

Devant l’artificialisation, l’érosion de la biodiversité, l’usage de ressources naturelles limité, les changements climatiques, l’Homme est mis face à ses responsabilités vis-à-vis de son impact sur la nature. L’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable est une éducation amenant les personnes quelques soit leur âge, leurs origines à penser par elles-mêmes et prendre conscience de leur appartenance à ce vaste écosystème qu’est la Terre. Elle met au premier plan des valeurs de respect de la nature, de solidarité, de coopération et pousse les citoyens vers la responsabilisation et l’engagement dans l’action.

Pour la Réserve Naturelle Combe Lavaux – Jean Roland, cela se traduit par le développement et l’expérimentation de multiples approches où le public peut se confronter à l’environnement : le toucher, le sentir, le parcourir, l’imaginer, le connaitre, l’étudier, se questionner sur son fonctionnement. Ces approches ayant pour but de transformer les savoirs, savoirs-faire et savoir-être en savoir-agir.

Le plan d’interprétation

En mars 2015, la réserve naturelle a lancé son plan d’interprétation. Objectif phare de la politique d’éducation à l’environnement, le projet s’inscrit dans l’objectif à long terme du plan de gestion « Favoriser l’appropriation sociale et l’intégration territoriale de la Réserve Naturelle ». L’interprétation peut se traduire comme l’art de donner, sur un site, une signification et une valeur au patrimoine. Tous les projets d’éducation à l’environnement et au développement durable découlent de ce plan d’interprétation.

Il se développe autour du thème suivant :

« Sur la Côte dijonnaise au-dessus du vignoble millénaire, il existe un « autre nectar » : les combes, espaces inattendus et d’une richesse botanique unique en Côte-d’Or ; la réserve naturelle en présente un concentré, à découvrir et déguster avec les sens ».

Ce projet prévoit :

– la valorisation de la salle de réception aux halles de Gevrey-Chambertin autour de la dualité de la vigne et de la RN.

– L’interprétation du fond de Combe Lavaux

– L’aménagement du site et du sentier de la Bossière

Projets pédagogiques

Elles se destinent aux structures, associations, établissements scolaires, groupes de personnes faisant appel à la réserve naturelle pour la conception et l’accompagnement d’animations nature ou tous les publics susceptibles d’être la cible d’un projet pédagogique organisé par la réserve.

Les projets pédagogiques de 2017  :

Sur la Piste des migrateurs : En lien avec le festival nature, les élèves de CM1-CM2 de l’école de Chambolle-Musigny, ont participé à l’observation d’oiseaux et de papillons migrateurs. Pour restituer leur projet, ils créent une maquette sur les trajets migratoires, présentée au festival nature les 11 et 12 mars 2017 à Morey-Saint-Denis.

Notre pays de l’eau : Les classes de CE1-CE2 et CM1-CM2 de l’école de Chamboeuf, ont participé à l’étude du bassin versant du Meuzin et de la mare de la Source de Chamboeuf. Leur mission : étudier et comparer les deux milieux humides et la qualité des eaux, de découvrir les usages de l’eau et les impacts sur la biodiversité aquatique

La réserve naturelle, le laboratoire à ciel ouvert de la Côte dijonnaise : Les 6ème du collège de Bligny-sur-Ouche, ont étudié les forêts de ravin de la Combe de Brochon.  Cette séquence permet de sensibiliser aux travaux de recherche, à l’intérêt de la conservation et de faire prendre conscience que le travail de gestion est un subtil équilibre entre intervention et non intervention.

Les animations nature

Chaque année la Réserve Naturelle Nationale Combe Lavaux-Jean Roland et la Communauté de Communes de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges proposent des animations nature au sein de son territoire, à destination de ses habitants pour leur permettre de se sensibiliser à la biodiversité du territoire. Vous pouvez télécharger le calendrier des animations ici.

L’accueil sur la Réserve Naturelle Combe Lavaux-Jean Roland et  ses sentiers de randonnées.

Aux entrées des Combe Lavaux, de Brochon et de la Bossière se trouvent des panneaux d’accueil destinés à guider les visiteurs sur l’ensemble de la Réserve Naturelle CombeLavaux-Jean Roland lors de leur randonnée.

Différents sentiers de randonnées sont proposés sur et à proximité de la Réserve :

–                           Le sentier de découverte La Bossière à Gevrey-Chambertin : balade de 3.5 km autour des thématiques de la vigne, des sources, du tacot et du petit patrimoine.

–                           Pour les sportifs aguérris, le parcourt Bâtier traverse les 3 grandes combes de la Réserve Naturelle Combe Lavaux-Jean Roland (balisage jaune)

–                           Le sentier des grands crus pour la découverte du vignoble de la Côte (balisage jaune-rouge)

–                           Sentier Bernard Quarteaux qui offre un panorama complet de la richesse écologique et paysagère de la Côte dijonnaise (balisage bleu)

–                           Plusieurs sentiers de liaisons relient le sentier Quarteaux aux grands itinéraires de la Côte dijonnaise : Les sentiers balisés rouge-bleu depuis Curley ou Chamboeuf et le sentier balisé bleu-blanc depuis Fixin

Pour les cyclistes, la boucle VTT coupe à deux reprise la Réserve Naturelle Combe Lavaux-Jean Roland : à l’ouest en fond de combe Vanoche et à l’est à l’entrée de la Combe de Brochon. (Pour rappel le VTT est interdit en dehors de ces deux zones)

Pour l’escalade : 3 secteurs sont proposés :

–                           L’adret de la Combe de Brochon (falaises d’ubac interdites)

–                           Le versant exposé ouest de la Petite Bossière

–                           Le bec de Judry exclusivement pour le rappel